Flock is Dead

Le « truc en plastique qui part au lavage » ou plus sérieusement la famille des Flock, flocages, flex a bien évolué depuis ces dernières années. Si, bien posé il tient très bien au lavage ! Il est fin, imprimable, disponible en de nombreuses teintes…des avantages certains.

Cependant au delà de sa composition issues des industries chimiques et pétrochimiques, son utilisation produit un gâchis de matière au delà du raisonnable. Je m’explique. Le flocage se présente sous la forme d’un rouleau de différentes largeurs constitués de :

– la matière à poser sur le textile, le flock en lui même
– de colle
– d’une pellicule de plastique, le tape de transfert qui permet de faire tenir le tout et permettre la pose.

Ce qui signifie que lorsque vous avez besoin de réaliser un logo de 10 cm avec un rouleur de 50 cm vous allez produire 10 x plus déchets que de surface utile ! Alors oui bien sûr il est possible de mutualiser mais à la fin vous aurez toujours tout un tas de chutes inutilisables bonnes pour la benne. C’est DINGUE non ?

Mais ce n’est pas tout laissez moi vous parlez de l’échenillage, la plaie des stagiaires. Et bien le procédé et le même que pour les stickers de voiture. En utilisant un traceur de découpe on va venir reproduire votre visuel sur le rouleau puis, à la main et au scalpel, retirer les ronds dans les O, les ventres dans les B tout en prenant garde de conserver les points sur les i. Et je vous laisse deviner ou termine tout ceci et les restes de rouleaux inutiles…

Vous l’aurez compris chez Waabam le Flock est dead !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code